Biographie

Elu “ Révélation soliste instrumental de l’année ” aux Victoires de la Musique Classique 2012, Thomas Leleu devient le premier tubiste à obtenir cette distinction dans l’histoire des Victoires de la Musique Classique.

  • « La star mondiale du tuba » (Frédéric Taddéï, Europe 1)
  • « Le surdoué du Tuba » (La Croix)
  • « Le prodige […] le meilleur représentant du tuba » (France 3)

« Le tuba a trouvé son Paganini ! De même que Jean-Pierre Rampal a popularisé la flûte et Maurice André la trompette, Thomas Leleu est actuellement le meilleur représentant du tuba, dont il prouve qu’il peut être aussi un soliste à part entière.  » (Frédéric Lodéon)

À seulement 30 ans, Thomas Leleu est considéré comme la « star mondiale du tuba » (Europe 1). Artiste iconoclaste et à la croisée des genres, soliste classique, passionné par les musiques du monde, les musiques actuelles et la Pop, ce « génie absolu du tuba (La Nouvelle République), reconnu par ses pairs a déjà une carrière impressionnante. Dans ses mains, le tuba dévoile en effet toute sa richesse, toute sa finesse, toute sa complexité, une palette qui paraît infinie et peut enfin retrouver une sorte de virginité, une nouvelle jeunesse. Véritable prodige, Thomas Leleu déploie une musicalité et une agilité surprenantes, dépoussiérant l’image traditionnelle du tuba. Soucieux de décloisonner musiques classiques et actuelles, son éclectisme stylistique et son approche décomplexée du concert font de lui l’ambassadeur idéal de son instrument.»

Thomas Leleu tubaCe « touche à tout » originaire de Lille, commence le tuba avec son père puis travaille avec François Thuillier et Philippe Legris avant d’être admis à 17 ans, 1er nommé au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de tuba de Gérard Buquet et dans la classe de Musique de Chambre de Jens Mc Manama. Il en sort trois ans plus tard récompensé du 1er Prix de Tuba mention “ Très Bien ” ainsi que du Diplôme de Formation Supérieure mention “ Très Bien ”. En 2006, il effectue un échange international à la Hochschule für Musik de Detmold en Allemagne avec Hans Nickel (Tuba solo à l’Orchestre de la WDR de Cologne).

Lauréat des prestigieux Concours Internationaux de Markneukirchen (Allemagne), Jéju (Corée du Sud) et Luxembourg, Thomas est nommé à l’âge de 19 ans, Tuba Solo de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille.

En 2012, à 24 ans, Thomas fait triompher le tuba en remportant les Victoires de la Musique Classique dans la catégorie “ Révélation soliste instrumental de l’année ” au Palais des Congrès de Paris.

Il s’est produit dans des festivals et salles dans le monde entier, tels que : Mito Festival, Teatro Dal Verme Milan, Teatro Carignano Turin, Festival International Kissinger Sommer de Bad Kissingen (Allemagne), le Festival de Radio France-Occitanie- Montpellier, Les Flâneries Musicales de Reims, salle Gaveau, Palais des Congrès de Paris, le Festival International de Cuivres de Namur (Belgique), Eastman School University (USA), New England Conservatory (USA), Festival International de Campinas (Brésil), Linz International Brass Festival (Autriche), festival Trombonanza (Argentine), Pristina International Festival (Kosovo), Festival de Sully et du Loiret, saison du Grand Théâtre de Provence (Aix en Provence), Maison de Radio France, Théâtre National de Marseille – La Criée, « Les concerts de l’Improbable » et « La nuit de l’improvisation » au Théâtre du Châtelet (avec Jean-François Zygel), Archives Nationales, Brucknerhaus de Linz, Festival International de Roquevaire, Festival International « les Musicales du Parc », Festival « Classique, Pas Classique », Corum de Montpellier, Festival Eurocuivres, les concerts de poche, Festival de Musique de Saint-Victor, Théâtre de l’Odéon (Marseille), Les Estivales de Musique en Médoc, les Escapades Musicales, Festival Européen Jeunes Talents (Paris), Rencontres Européennes du Brass Open de Lesquin, Eté Musical d’Anzy le Duc, Festival du Vigan, Théâtre Impérial de Compiègne, Floréal Musical d’Epinal… Dans les pays : Chine, Japon, Corée du Sud, USA, Venezuela, Argentine, Allemagne, Italie, Espagne, Brésil, Belgique, Egypte, Kosovo…

En tant que soliste, il se produit avec de nombreux orchestres tels que : l’Orchestre National d’Ile de France, Philharmonisches Orchester des Theaters Plauen-Zwickau (Allemagne), Jeju Symphonic Orchestra (Corée du Sud), l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille, l’Orchestre d’Avignon Provence-OLRAP, l’Orchestre de Douai région Nord-pas-de-Calais, l’Orchestre Symphonique de Lara (Venezuela), Sante Fe Symphonic Orchestra (Argentine), l’Orchestre de la Police Nationale, Coups de Vents Wind Orchestra, the Brighouse and Rastrick Band (Angleterre) etc….
Thomas participe régulièrement à des émissions de radio et télévisées, sur France 2 (« La boîte à Musique » de JF Zygel), Europe 1, Arte (« Stars von Morgen »), Paris Première, Radio Classique, France Musique, Kosovo National TV, France Inter, Bayerische Rundfunk (Allemagne), Radio National de Argentina, (Argentine), France Bleu, Fip, France 3, LCM, Radio Juive Marseille…

En 2015, son album « In the mood for tuba » (Fondamenta/Sony Music/Naxos et Harmonia Mundi) reçoit un accueil chaleureux, tant de la part de la critique que du public. Il est le seul tubiste français à avoir enregistré avec orchestre symphonique. En 2017 sort l’enregistrement de « Impressions for tuba » composé par André Waignein et enregistré avec l’Orchestre Royal des Forces Aériennes Belges.

Attiré par les musiques d’aujourd’hui, de nombreux compositeurs lui dédient des oeuvres comme Richard Galliano (création de Fables of Tuba, qui obtient pour cette œuvre une Victoire de la Musique Classique en 2014), Vladimir Cosma, Claude Bolling, J. Ph. Vanbeselaere, mais également avec Marc Steckar, André Waignein, Arnaud Boukhitine, Dominique Probst, Jorge Tagliapietra (Argentine) et Roberto Pintos (Argentine). Il crée également « Convergences » de J. Ph. Vanbeselaere, pour tuba solo, trio de musiques actuelles (guitare, guitare basse, batterie – première mondiale d’une telle formation) et orchestre symphonique.

Thomas Leleu tubaPar ailleurs, Thomas anime régulièrement des masters classes en France et à l’étranger : Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM), New England Conservatory de Boston, Montclair State University de New York, Eastman School of Music de Rochester, University of Iowa de Iowa City, Oklahoma State University, Arkansas University (USA), Conservatoire Supérieur de Paris, Pékin Central Conservatory, Korea National University, Conservatoire Supérieur de Las Palmas – Espagne-, Conservatoire de Barquisimeto – Venezuela, de nombreux conservatoires français mais aussi en Belgique, Italie, Brésil, Argentine, Chine, Corée du Sud etc… Il est depuis 2012, parrain du programme socio-éducatif « El Sistema-France ».

Sans cesse en quête d’innovations, il fonde plusieurs ensembles uniques et inédits au tuba tels que le Thomas Leleu Sextet (tuba et quintette à cordes), « tubaVScello » (tuba et violoncelle) avec lesquels il se produit dans de nombreux festivals et salles. En 2017, il fait la création de son spectacle original : « The Tuba’s Trip » mis en scène par Claude Tissier, en coproduction avec l’Opéra de Marseille et la Ville de Marseille. Cette création est un succès ! C’est donc naturellement qu’il se tourne aujourd’hui vers l’univers du spectacle et de l’entertainment.

En 2018/2019, il se produira en Chine, au Japon, à Taiwan, à Singapour, en Allemagne, en France… « The Tuba’s Trip » sera joué à la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt, au Théâtre de Fontainebleau, au Théâtre Impérial de Compiègne…

“ Yamaha Performing Artist ” de 2008 à 2011, il est depuis 2011 “Melton Meinl/Weston Artist – Ambassador Buffet Group“ et a mis au point avec la prestigieuse firme le tuba 2250 TL “ French Touch ” qu’il joue actuellement.

Lien Wikipedia